SUIVI ET CONSEIL POUR LE RENFORCEMENT DES FILIÈRES ÉCONOMIQUES LOCALES ET L’ACCOMPAGNEMENT DES ORGANISATIONS PROFESSIONNELLES LOCALES DE JEUNE DANS LA MOUGHATAA DE BASSIKOUNOU (Mauritanie)

Année : 2020

Maitre d’ouvrage : Bureau International du Travail (BIT) – Bureau Mauritanie

Contexte de la mission

Le projet intitulé « Promouvoir un modèle d’accès aux moyens d’existence durables et de cohésion sociale à Bassikounou Moughataa » financé par le Bureau de la Population, des Réfugiés et de la Migration (BPRM) du Département d’Etat Américain mène des actions depuis septembre 2018 dans la Moughataa de Bassikounou. La deuxième phase dudit projet, démarrée le 1er novembre 2019, consolidera davantage la collaboration OIT-UNHCR actuelle et se concentrera particulièrement sur la formation professionnelle des jeunes et leur intégration socioprofessionnelle afin de promouvoir des moyens de subsistance durables et un travail décent en milieu rural dans la Moughataa de Bassikounou. Cette phase comprend la construction d’infrastructures identifiées sur la base de l’étude de faisabilité réalisée, de l’analyse de la chaîne de valeur et de l’utilisation potentielle des énergies renouvelables à Bassikounou. En effet, l’analyse a mis en évidence cinq chaînes de valeur dans M’bera Camp et ses villages environnants, en fonction de leur potentiel de développement et de leur pertinence pour les populations cibles, compte tenu en particulier de l’inclusion potentielle d’un grand nombre de petites entreprises et de bénéficiaires. Les six (6) chaînes de valeur concernent le (1bétail sur pied, (2) Boucherie et transformation de la viande, (3) la maçonnerie en terre, (4) la briquèterie, (5) la menuiserie métallique/soudure. Le projet vise dans cette 2ème phase à renforcer les initiatives en faveur des moyens de subsistance et la cohésion sociale des réfugiés maliens et des communautés d’accueil en favorisant l’intégration au marché du travail, le développement de chaînes de valeur et la construction d’infrastructures pour M’bera Camp et ses villages environs.

Ainsi, le BIT en Mauritanie, à travers ce programme, est fortement engagé dans l’identification et la promotion de l’entrepreneuriat et la création d’emplois. Pour cela, le BIT promeut le développement de filières porteuses d’emplois et génératrices de revenus pour les plus vulnérables. En appliquant une approche « chaîne de valeur », le travail du BIT touche aussi bien à l’appui technique (formation, sensibilisation, coordination entre acteurs) qu’à la mise en place d’infrastructures et équipements nécessaires au développement durable des filières ciblées.

Objectif global de la mission

Appuyer techniquement le BIT, dans l’analyse des besoins, l’élaboration de plan de formation et la mise en place d’organisation professionnelles de jeunes (entre 16 et 35 ans) dans la Moughataa de Bassikounou, tout en améliorant de pratiques existantes, avec un focus sur les six (6) chaines de valeur suivantes ; (1) Bétail sur pied, (2) Boucherie et production de viande séchée, (3) Maçonnerie terre, (4) Briqueterie, (5) menuiserie métallique/soudure.

Objectifs spécifiques

Spécifiquement, la mission vise le renforcement des capacités des membres des coopératives dans les différentes thématiques suivantes :

  • OS 1 : Élaborer une Cartographie des Organisations Professionnelles de jeunes de tous types (OP, GIE, Coopératives, etc.) dans les secteurs d’intervention du projet, c’est à̀ dire que pour chaque secteur il faudra créer/identifier les organisations existantes, ainsi que les enjeux prioritaires qui les concernent pour le développement des chaînes de valeur et de l’emploi décent.
  • OS 2 : Réaliser sur le terrain un Diagnostic de ces Organisations Professionnelle de jeunes, incluant notamment le nombre de membres, la description des activités et services qu’elles effectuent et leurs mécanismes de fonctionnement et proposer une sélection argumentée de 25 Organisations à appuyer pour leur structuration, incluant un plan d’accompagnement pour chacune d’entre elle.
  • OS 3 : Élaborer un Plan de Formation et d’accompagnement, sur la base d’une Analyse des Besoins de Formations détaillée pour chacune des 25 organisations professionnelles de jeune sélectionnées, et incluant un système de suivi évaluation de la structuration et accompagnement.
  • OS 4 : Organiser la mise en œuvre du Plan de Formation et d’accompagnement, notamment en recrutant les formateurs compétents, dispensant les formations et en effectuant le suivi des indicateurs de réussite de la structuration et accompagnement des 25 organisations professionnelles de jeunes sélectionnées et en réalisant un rapport de compte-rendu.

Résultats attendus

Les résultats suivants devront être atteints à la fin du processus :

  • Résultat 1 : Les Organisations Professionnelles de jeune de la Moughataa dans les secteurs d’intervention du projet sont identifiées, ainsi que les enjeux de leur structuration et accompagnement pour le développement des chaînes de valeur, en collaboration avec l’équipe du projet.
  • Résultat 2 : 25 organisations professionnelles de jeunes (entre 16 et 35 ans) sont créées/identifiées et/ou mises en place et leur diagnostic a été conduit incluant par exemple, leurs fonctions et capacités (de pouvoir décisionnelle des jeunes femmes, etc.) dans l’organisation et un plan d’accompagnement de chaque OP…
  • Résultat 3 : Un plan de formation et d’accompagnement pour chacune des 25 Organisations Professionnelles de jeune a été élaboré́ sur la base de l’analyse de leurs besoins de formations et d’appui.
  • Résultat 4 : 25 Organisations Professionnelles de jeunes ont été formées et accompagnées pour leur structuration et développement, notamment d’une part en exploitant et adaptant les outils et les méthodologies du BIT (MYCOOP, GERME, les outils de finance inclusive, etc.) et en lien avec les enjeux du développement des chaînes de valeur qui leur correspondent. D’autre part, les OP seront accompagnées dans la facilitation d’activités spécifiquement liées aux fonctions de soutien, notamment l’accès aux infrastructures économiques adéquates, à l’information, au financement, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *